Contrôle de bagages, explosifs et marchandises de contrebande

Il existe plusieurs procédés, basés sur des interactions de neutrons et qui ont été démontrés avec succès pour des applications de sécurité.

Les systèmes à rayonnement X dominent le marché. La faiblesse de ces systèmes est en rapport avec l’identification des objets suivant la géométrie, ainsi le fait qu’ils rentrent peu en profondeur dans la matière. Le facteur humain étant très important, que cela soit au niveau de la formation et de l’interprétation de l’image ou en termes de corruption du personnel de sécurité.

Parmi les procédés de neutrons, il existe celui avec l’absorption de neutrons thermiques. Celui-ci permet de détecter les pointes de gamma provenant de concentrations d’azote anormalement hautes, comme on les trouve dans la plupart des explosifs.

Des concepts pour scanner individuellement des bagages prennent trop de temps et ne se prêtent donc pas pour des volumes de masse d’un aéroport. Utiliser des tables rotatives où plusieurs objets peuvent être scannés à la fois est déjà mieux, mais dû à l’arrêt / marche du convoyeur à bandes, ces systèmes  sont loin d’être adaptés aux exigences de masse d’un aéroport.

Seul un système continu peut y répondre. Les objets y passent à la vitesse courante du convoyeur à bande sans ralentissement. S’il existe un doute concernant des objets, ces derniers sont alors déviés sur une bande en quarantaine, afin d’être mesurés de façon plus précise. La protection biologique est réalisée de telle façon qu’elle pourra être installée dans un hall industriel.

Tunnel-anim-punch-out-sml

Le flux de neutrons peut être réduit à un minimum grâce à la géométrie linéaire du générateur de neutrons. Ainsi le principe ALARA (As Low As Reasonably Achievable) est respecté.

Le générateur de NSD-GRADEL-FUSION dispose d’une zone d’émission de neutrons longue qui est parfaitement appropriée à cette application. Son coût de cycle de vie imbattable et indiscutable fait le reste.